Le Virois Masqué
L’heure du choix

Donc nous allons nous retrouver à devoir choisir entre trois blocs, un au centre et deux aux extrêmes et je vais m’en expliquer.

Au centre, l’ex première ministre, surtout « coupable » d’avoir présenté la loi sur les retraites.

Fallait il la faire ? Le nombre de retraités augmente, la population vieillissant et pendant ce temps, la natalité est en baisse donc le nombre de travailleurs baisse également.

Alors, s’il y a moins d’argent qui arrive dans la caisse qui sera partagée entre plus de bénéficiaires, la solution consiste donc à réduire la retraite de chacun !

Ou alors il faut augmenter la participation des travailleurs pour abonder cette caisse.

Mais je n’ai pas l’impression que c’est ce que proposaient les oppositions ni les syndicats (d’ailleurs la CGT regroupe les deux étiquettes maintenant).

Au contraire, elles proposaient de baisser l’âge de départ donc augmenter le nombre de retraités tout en diminuant l’argent qui arrivait dans la caisse.

Quelle autre solution que de faire payer nos petits enfants ?

Alors…

Pour les benêts, il y a bien le fameux « il faut faire payer les riches ». Mais on se demande comment font nos voisins. Ils se feront un plaisir d’accueillir ces riches.

A l’extrême droite, nous avons donc quelqu’un, Nicolas Calbrix, dont la principale proposition de son parti est de faire en sorte qu’il y ait moins d’immigration et de moins assurer la santé de celle ci. Mais une question s’impose: croisons nous souvent des immigrés dans notre circonscription . Si le problème est réel dans certaines, dans le secteur Vire / Evrecy, on se demande l’intérêt. A moins de viser des Anglais…

Et encore, quand problème il y a, ce n’est pas l’immigration mais la possibilité d’implantation de l’islamisme qu’il faut régler.

Et stopper toute immigration est non seulement un leurre mais même dangereux pour notre pays.

Si on renvoie tous les étrangers qui travaillent sans carte de séjour, qui donc occupera ces postes ? Les chômeurs ?

Pour ceux là, je leur conseille d’aller immédiatement voter pour une des deux autres listes.

Extrême droite qui lors de la crise du covid, proposait d’attendre le vaccin russe en décembre 2020 et vilipendait le pouvoir en janvier parce qu’il n’allait pas assez vite pour le diffuser. Allez comprendre.

Au fur et à mesure que nous nous rapprochons des élections, les propositions de Bardella se font de plus en plus discrètes. Beaucoup d’électeurs tomberont ils dans le panneau ? On rase de moins en moins gratis.

A la gauche / extrême gauche nous avons un candidat qui ne lésine pas sur une agressivité assumée:

Noë Gauchard (La France Insoumise) sur Vire FM

La classe ! On le sent prêt à accompagner ses collègues de la France Insoumise Louis Boyard, David Guiraud, Antoine Léaumant et consorts, à brailler dans l’hémicycle au lieu de se prêter à des échanges apaisés et constructifs.

Le jeune homme devrait s’informer car il ne s’agit pas de « virer » le président de la République mais uniquement d’élire un(e) nouveau député(e).

Pour l’instant, il n’est pas gêné d’être membre d’un parti dont de nombreux membres ont fait montre d’antisémitisme, sans complexes. comme nier le massacre du 7 octobre. Non, l’antisémitisme n’est pas résiduel comme le prétendait Mélenchon, malheureusement.

Et de récents douloureux faits divers viennent heurter les arguments de LFI au mur de la réalité.

D’ailleurs, a t’il condamné ces propos ?

Et qu’en pense sa suppléante, socialiste, dont le mari est le leader local d’Amnesty International ?

J’ai le souvenir des derniers présidents socialistes, Mrs Hollande et Mitterrand qui s’élevaient contre. Les autres non socialistes aussi d’ailleurs.

Et il ne semble pas gêné de faire partie d’une coalition qui présente Philippe Poutou , qui voulait désarmer la police et se réjouissait lorsque des jeunes attaquaient des commissariats. Après tout, le leader (Lider) des Insoumis scandait « la police tue ». Il ne s’offusque pas non plus d’un fiché S antifa à Avignon (qui s’est aussi réjoui du 7 octobre)

A noter que cette « gauche » a des membres qui protestent lorsque Guillaume Meurice (ex humoriste de France Inter) est viré parce qu’il fait une mauvaise blague antisémite (ça peut arriver) mais surtout la répète.

Mais lorsqu’un de ses membres, vénérant ce même Meurice, tente, par le biais de la justice, de me faire taire, on se dit que la liberté d’expression est à sens unique. Mais heureusement tentative mise en échec. La liberté d’expression reste encore effective dans notre pays… pour l’instant.

La resterait elle avec le Nouveau Front Populaire ?

Cette gauche n’est pas la mienne.

Edit: L’intersyndicale ( CGT, CFDT, Solidaire, FSU et UNSA) appelle à manifester contre l’extrême droite et à un sursaut démocratique. Il ne leur viendrait pas à l’idée de protester contre l’antisémitisme.

C’est nous ou le chaos

C’est marrant, c’est une stratégie assumée qu’ils reprochaient il n’y a pas longtemps à quelqu’un d’autre.

Déjà, première observation: dimanche soir, juste après la déclaration du président dissolvant l’Assemblée Nationale, Raphaël Glucksmann sur un plateau de télévision tombe des nues et s’insurge contre cette décision. Réaction somme toute tout à fait compréhensible.

Mais juste après, Olivier Faure, qui ne l’a pas entendu, prend le relais sur la même chaise et déclare que c’est logique et qu’il n’avait pas le choix.

Dire que les deux compères ont fait ensemble la campagne électorale !

On peut reprocher au président d’avoir déposé une dissolution ce 9 juin.

Mais vous rappelez vous que le 3 juin, LFI et RN déposaient une motion de censure et si elles étaient passées, elles entrainaient une dissolution de l’Assemblée Nationale. Donc c’est un faux procès.

https://www.lemonde.fr/politique/article/2024/06/03/l-assemblee-nationale-rejette-deux-motions-de-censure-contre-le-gouvernement_6237070_823449.html

La « gauche » se regroupe en 4 jours alors que les partis se disputaient depuis un moment. Des sièges seront donc sauvés.

Mais pas ceux d’Alexis Corbières, Raphaële Garrido ni Danielle Simonnet qui déplaisaient à Jean Luc Mélenchon. Par contre Adrien Quatennens a la voie libre, étant proche du seigneur Mélenchon, battre sa femme n’étant pas rédhibitoire à LFI.

Pour une nouvelle association de partis éprise de liberté et de lutte contre le fascisme, on a connu de meilleurs départs.

Parlons en de ce nom qui fait appel à l’ancien glorieux Front Populaire.

Il a apporté il est vrai des avancées sociales significatives au peuple français. Mais dire qu’il était créé pour contrer l’extrême droite, c’est regarder l’affaire par le petit bout de la lorgnette.

Car si temporairement il faisait opposition à l’extrême droite, il avait comme composante le Parti Communiste.

Or, lorsque la déclaration de guerre a été faite à l’Allemagne, le 3 septembre 1939, le pacte germano-soviétique avait déjà été signé le 23 août 1939 et la direction du Parti Communiste a décidé de ne pas entrer en guerre. Mieux, Maurice Thorez, le secrétaire général, a déserté pour aller se réfugier en URSS.

Comme lutte contre le fascisme, on a fait mieux.

Heureusement, quelques communistes comme Georges Guingouin relèveront l’honneur du PC (mais il le paiera à la libération alors que Thorez deviendra ministre. La morale…)

Donc, en ce qui concerne le Nouveau Front Populaire, sur la lutte contre Poutine, nous pouvons nous attendre au pire.

Pour le RN également, ses liens avec la Russie ne datant pas d’hier.

Pour finir, à Vire, nous aurons donc en gros le choix entre 3 groupes, RN, Majorité présidentielle, LFI. dont un comporte bon nombre de xénophobes et l’autre d’antisémites (je ne parle pas des électeurs hein !).

Sans parler du demain on rase gratis, bien qu’on sente par moments quelques reculs. On ne sait jamais, des fois qu’on soit élu…

Il suffira de dire « on fait un audit » puis « la situation est pire que ce que l’on pensait, on ne peut pas tout faire ! ».

Faites votre choix !

Serez vous le prochain Franz Reichelt ?

Suite aux résultats électoraux, des Européennes du 9 juin, la réflexion récurrente qui s’impose est « on n’a pas encore essayé ». Et le hasard fait que je suis tombé sur un article sur Franz Reichelt.

Ce monsieur s’était fait la même réflexion, et a voulu vivre l’expérience.

https://www.pariszigzag.fr/insolite/histoire-insolite-paris/tour-eiffel-franz-reichelt?utm_medium=flipdigest.ad.20240604&utm_source=email&utm_content=article&utm_campaign=campaign#google_vignette

Et quand vous regardez les résultats à Vire, 34,12 % ont fait de même,

https://www.lemonde.fr/resultats-europeennes-2024/vire-normandie-14762/

Dites vous que quand vous parlez à deux autres Virois, si ce n’est vous, un des deux autres a voté pour sauter ainsi !

Français tous égaux ?

Normalement dans la République Française, tous les citoyens sont égaux.

Or, il semble qu’en Nouvelle Calédonie, ce ne soit pas le cas.

Le corps électoral votants était jusqu’ici fixé à il y a 25 ans. donc 1998; Des gens installés il y a 24 ans étaient des citoyens dont l’avis ne comptait pas autrement dit des sous citoyens. Et des supposés citoyens nés sur en NC depuis 25 ans ne pourraient non plus décider de l’avenir du territoire.

L’Assemblée Nationale et le Sénat en ont décidé autrement et ramené cette limite à il y a 10 ans.

Des partis de gauche ont voté contre cette proposition de loi.

Mais imaginons que la même décision se fasse en métropole.

Imaginons que le corps électoral soit bloqué à 25 ans pour éviter que de récents immigrés puissent occuper plus de place sur le champ électoral. Nul doute, qu’à juste titre, ces partis de gauche crieraient à la xénophobie et trouveraient qu’on ne considère pas tous les citoyens français comme égaux.

Ces partis se servent des arguments électoraux de l’extrême droite en métropole et les appliquent en Nouvelle Calédonie. En effet, l’extrême droite (les têtes de listes n’osent tout de même pas) nie dans l’hexagone la qualité de français même à de jeunes enfants d’immigrés: le fameux « Français de papiers » !

Alors, deux poids deux mesures ? Ce qui est valable en Nouvelle Calédonie ne serait pas valable en France ?

Vire, l’occupation et le débarquement

Une excellente initiative que cette collecte de témoignages que nous devons à P. Bernard du C.C.A.S. de Vire Normandie, avec le concours de l’association « Vire Autrefois ».

Ces vidéos sont disponibles directement sur Youtube.

Et bientôt la suite avec le retour des prisonnier…

Vire va t’elle tenir le coup ?

Vous savez tous qu’un psychologue doit parler avec tact et subtilité. Il doit savoir saisir les problèmes et les difficultés de ses patients et tout faire pour qu’il les surmonte. Faire voir la réalité pour franchir l’obstacle avec le minimum de dommages afin que son avenir soit le plus rose possible.

Très récemment, l’un d’eux a tenté de faire montre de toutes ces qualités en donnant un entretien à La Voix Le Bocage.

Jugeons sur pièce.

Le mieux avant de faire quelques observations, est de consulter le lien menant à l’article de cet excellent journal:

https://actu.fr/normandie/vire-normandie_14762/repercussion-de-la-fermeture-du-college-du-val-de-vire-un-psychologue-repond_60873961.html

Le moins qu’on puisse dire est que ce professionnel ne mâche pas ses mots. Les marchands de cordes ont des chances de faire fortune.

Si la fermeture d’un collège fait risquer une telle épidémie de dépressions, a t’il entendu parler de tous les établissements scolaires précédemment fermés dans notre bonne cité ?

Alors: l’Ecole de la Route d’Aunay, l’Ecole Paul Nicolle (appelée il y a longtemps le petit lycée), la Maternelle de Neuville, la Maternelle Charles Lemaître, l’Ecole du Colombier, tous ces établissements concernant des enfants très jeunes donc susceptibles d’être encore plus fragilisés. Il y a eu la disparition du Collège Marie Curie pour parler de plus âgés. Sans oublier des regroupements d’écoles, Malraux / Saint Exupéry, Tour aux Raines / Castel et les Lycées Maupas et Curie.

Avons nous subi suite à ces incidents éducatifs des épidémies dépressives ? Il serait bon dans ce cas d’étayer par des statistiques solides.

Comme nous le disions en préambule, un psychologue normalement doit aider le patient à surmonter des épreuves au lieu d’affoler la population et de jeter ainsi de l’huile sur le feu.

Et aider des parents dans une lutte socio-politique est tout à fait compréhensible mais pense t’il que l’instrumentalisation des enfants leur est vraiment psychologiquement profitable ? N’aurait-il pas été préférable de les tenir à l’écart car en cas d’échec des démarches, ils risquent d’être encore plus affectés.

De plus, leur participation à des manifestations anti démocratiques comme la perturbation du Conseil Général est une mauvaise manière faite à leur instruction civique.
Ce n’était pas la meilleure manière d’apprendre la citoyenneté.

D’autre part, comme il professe maintenant dans le Sud Manche, que pense t’il de la démarche de la minorité de gauche alliée d’une partie partie de la majorité qui ont poussé à mettre en débat l’existence de petits collèges alors que le président du département Jean Morin voulait les préserver ? Voir pour plus d’information l’article de Ouest France:

https://www.ouest-france.fr/normandie/avranches-50300/colleges-de-la-manche-taxe-dimmobilisme-le-president-du-departement-contraint-a-un-debat-d07aa816-9b56-11ee-83ae-1fd73f8e6449

Peut être interviendra t’il dans des journaux manchots pour venir au secours du président Morin ?

Un paragraphe important de l’article est à noter, passage que nous nous permettons de reproduire ici:

D’abord parler de « mensonges perçus de politiciens » relève de propos poujadistes. Car ces politiciens ne sont rien d’autre que certains d’entre nous qui se sont présentés aux suffrages et ont été élus. Rien n’empêchait ce monsieur d’avoir au moins le courage de se présenter devant ses concitoyens..

Ensuite il évite de préciser quels sont les politiciens visés. Peut être ceux qui siègent encore au conseil municipal, et qui étaient au courant de cette suppression et qui contrairement au maire n’ont pas assumé la démarche ?

Car il vise bien plusieurs personnes. Des précisions auraient certainement été appréciées des électeurs pour de futurs scrutins.

Mais comme disait un certain Carl Gustav Jung psychiatre et psychologue suisse : « Réfléchir, c’est difficile. C’est pourquoi la plupart des gens jugent. »

LFI effile sa crédibilité

Voici un extrait de Franc Tireur du 13 mars 2022.

Donc pour résumer, dans un lycée parisien, des élèves arrivent avec un voile, le proviseur demande de l’enlever. Une élève refuse et accuse celui ci de l’avoir giflée. Ce que nie le proviseur.

Toujours est il que la député LFI Danielle Simonnet en rajoute une couche:

Le proviseur se retrouve avec des menaces de mort. Tous ceux qui ont été émus par l’assassinat de Samuel Paty et Dominique Bernard apprécieront très peu cette intrusion du politique dans cette affaire.

*******************************************************************************************************

Dans un ordre d’idée similaire, la dessinatrice Coco a présenté une caricature dans Charlie Hebdo:

Un gamin de Gaza poursuit un rat vraisemblablement pour le manger et une adulte l’en empêche car en temps de ramadan, on ne doit pas manger avant le coucher du soleil.

Humour noir, humour crade, humour Charlie. On aime ou pas.

Mais quand on est Charlie, soit on aime, soit si on aime pas, on ne rit pas, on ne regarde pas et on ne dit rien.

Or des députés LFI là encore se sont démarqués en protestant contre ce dessin. Sarah Legrain, Sofian Chikirou et Carlos Martens Bilongo ont protesté contre ce dessin.

Sofia Chikirou allant même jusqu’à écrire « Vous n’aurez pas notre haine, mais vous la méritez. » reprenant d’une manière qu’on peut appeler ignominieuse, le titre du livre écrit par un journaliste dont l’épouse a été assassinée au Bataclan « Vous n’aurez pas ma haine ».

Et Sarah Legrain a écrit « Tout bonnement immonde. Et venez pas pleurer sur la liberté d’expression. Vous l’avez. Juste quand vous en faites n’importe quoi avec, ne vous étonnez pas qu’on vous le dise. »

Cette ancienne professeur de français (j’ose le dire, c’est une personne publique, c’est sur le site de l’Assemblée Nationale et dans sa profession de foi (pour G. P.)) aurait elle enseigné à ses élèves une liberté d’expression à géométrie variable ?

Le Rassemblement National a beaucoup de mal à faire du ménage dans son parti. Il semble que La France Insoumise aussi et comme ses membres occupent encore plus l’espace médiatique par leurs sorties, c’est encore plus visible.

Tout est relatif

Le collectif du Val de Vire a maintes fois qualifié le futur collège Emile Maupas (censé accueillir 700 élèves) de collège usine.

Bien.

Je consultais le site « La Café Pédagogique » site résolument revendicatif et très à gauche. D’ailleurs, la première page laisse une bonne place à Rodrigo Arenas, auquel nous avons déjà consacré un billet, pour faire la ̷p̷u̷b̷l̷i̷c̷i̷t̷é̷ promotion pour la parution de son livre.

Or disais-je, alors que je consultais un article consacré à un enseignant qui travaille en collège:

https://www.cafepedagogique.net/2024/03/01/docs-sur-leduc-julien-marec-un-enseignant-des-quartiers-nord-face-au-choc-des-savoirs/

J’eus la surprise de voir dans quelle catégorie se situait un collège de cette taille:

Alors le collège Emile Maupas sera t’il un collège usine ou un collège de taille moyenne ?

Nul doute que les camarades syndiqués du collectif du Val de Vire nous renseigneront !

Les arguments peuvent changer selon l’endroit où vous vous trouvez.

Rappelez vous l’histoire déjà contée ici:

Où les arguments du collectif du Val de Vire étaient les mêmes que ceux du président de droite de la Manche et les arguments de Jean Léonce Dupont les mêmes que ceux des enseignants de la Manche.

Bizarre, vous avez dit bizarre ? Comme c’est étrange !

Vive la mixité sociale !

Ainsi donc, au conseil municipal, comme prévu, Nicole Desmottes remplace Marc Andreu Sabater comme maire de Vire Normandie. L’occasion de voir la morosité de certains voir leur espoir s’envoler malgré de gros efforts, au prix d’une trahison.

Autre remplacement, le groupe Vire Normandie écologique et solidaire voit Rosine Leverrier être remplacée par Françoise Laurent, et donc rejoindre donc Gilles Allègre.

Nous avons donc là deux enseignants représentant le groupe. Est ce ce qu’on peut appeler de la mixité sociale ?

Il faut dire que dans la liste se présentant aux municipales 2020, 19 sur 47 étaient dans l’enseignement, 15 dans la santé ou le social.

Cette mixité sociale chère au collectif « Non à la fermeture du collège du Val de Vire » n’est donc pas là de mise.

A propos, ce collectif, qui a déjà demandé au contribuable de le soutenir, va je suppose continuer lors de l’appel qu’il veut lancer. C’est à dire qu’il va demander de nous faire payer sa décision d’insister sur la voie judiciaire. Notre avis ne compte vraiment pas.

Il a intérêt à mieux se préparer qu’il ne prépare ses textes qu’on peut lire sur sa page Facebook: