Le Virois Masqué
De l’Alsace au Dombass ?

En 1871, suite à la défaite lors de la guerre franco-prussienne, la France avait au traité de Francfort, été obligée de céder une partie de son territoire à la Prusse, à savoir l’Alsace et la Moselle.

En aparté, à cette occasion, De nombreux alsaciens avaient quitté leur ville d’origine, Bischwiller, pour venir s’établir à Vire.Bischwiller  avait des activités drapières donc Vire ayant aussi un fort passé drapier a profité de leur savoir faire.

Les petit écoliers français avaient dans leur cartable ce manuel d’histoire, le Lavisse dont voici un exemplaire de 1887 (cours moyen).

Ce manuel tirait son nom de son créateur, Ernest Lavisse (1842 1922) historien français, créateur de manuels d’histoire de France et chantre du roman national.

Et voici donc ce que les enseignants à l’époque devaient faire entrer dans la tête de leurs élèves:

Autrement dit, on a appris à des enfants à se préparer pour se venger afin de récupérer un territoire considéré comme faisant partie du territoire national. 42 ans après le traité de paix, une nouvelle guerre éclatait. Un conditionnement psychologique était mis en place, qui les préparait à devenir militaires, aptes à entrer dans un engagement contre nos voisins.

Le motif n’était pas officiellement pour que l’Alsace Moselle revienne à la France mais on avait appris à des générations d’enfants à haïr les Allemands et à se tenir prêts à leur faire la guerre.

On ne peut directement faire d’analogie avec le Dombass mais il faut prendre garde à ce que des générations de Russes et d’Ukrainiens ne ruminent une vengeance bien des années plus tard.

La paix est un phénomène qui se prépare. Par contre, les pacifistes n’en sont pas forcément les meilleurs promoteurs.

Ce programme scolaire est écrit 16 ans après la Commune.

Voici comment Lavisse présentait les évènements:

Cette présentation de la Commune n’est pas celle de l’assemblée à forte tendance royaliste qui avait été élue en 1871 et avait élevé Adolphe Thiers comme Président de la République mais une assemblée vraiment républicaine:

Viva le Lider Maximo !!!

Regardez le, regardons le, il est beau. Brillant.

Nous le regardons mais lui ne nous regarde pas.

Il regarde ailleurs. Il regarde ailleurs pour nous.

Il regarde vers un monde meilleur où il nous emmènera bientôt.

Un monde où nous serons tous égaux, il n’y aura ni riches, ni pauvres.

Un monde où nous serons tous heureux.

Il sourit car il voit le futur radieux qui nous attend.

Espérons qu’il sera plus clairvoyant qu’au mois de février 2022 où il nous certifiait que les Russes n’attaqueraient pas l’Ukraine.

Plus clairvoyant qu’en décembre 2020 quand il mettait en doute le vaccin ARN messager et préférait attendre le vaccin russe ou cubain.

D’ailleurs vu qu’ils ne sont toujours pas homologués, nous n’avons heureusement pas suivi les conseils de l’ami Jean Luc.

Plus clairvoyant qu’en décembre 2016 quand il était favorable à l’intervention russe en Syrie. Les habitants d’Alep doivent encore s’en souvenir.

En septembre 2014, il reproche au gouvernement de François Hollande d’avoir rompu le contrat avec la Russie en ne livrant pas un navire Mistral suite à l’annexion de la Crimée.

Et récemment, il reproche au gouvernement français d’Emmanuel Macron de ne pas avoir rompu le contrat de livraison d’armes jusqu’en 2020.

Déclarations au gré du vent pour surtout s’opposer quelque soit le sujet. Insoumis quoiqu’il arrive !

Le problème est qu’il est tellement anti-américain qu’il tombe obligatoirement dans le tropisme russe.

Premier ministre, … vraiment ?

En tout cas, tout poste de décision éloigné de la politique étrangère.

Disons, un sous secrétariat d’état au spectacle vivant.

Ses compétences sont certaines. Comme en holographie.

Drapeaux et liberté

La mairie de Vire s’est honorée en affichant les couleurs ukrainiennes et faisant des efforts pour accueillir des réfugiés ukrainiens.

Pendant ce temps, un Virois pour je ne sais quelles raisons, inconscience, provocation, ignorance, mauvais goût, choix politique plus que douteux (rayez la mention inutile)… affichait les couleurs d’une armée qui a massacré des civils innocents par dizaines de milliers.

Nous nous consolerons en pensant que nous habitons dans un pays où les deux peuvent coexister.

En Russie ce serait impossible.

Dire qu’en 1942, un gamin de 13 ans que ce monsieur connaissait bien entrait dans la résistance pour défendre cette liberté.

Pour ceux qui se demanderaient, ce petit garçon était son père.

Les gilets jaunes rouges de honte

Le mercredi 20 avril, la Manche Libre sortait ce petit article faisant suite à une communication des gilets jaunes du bocage virois:

Les gilets jaunes du bocage sont tout de même des cas. Ils considèrent un président élu (qu’on peut tout à fait ne pas aimer) comme un ennemi.

Quelle attitude adopte t-on par rapport à un ennemi ? On lui fait la guerre.

Les mots ont tout de même un sens. Doit on donc craindre d’eux des actions violentes à nouveau ?

Même les différents candidats à la Présidentielle se gardent bien de parler d’adversaire et pas d’ennemi.

Doit-on donc considérer les gilets jaunes comme des ennemis du peuple ?

La question se pose.

Parce que le peuple, ce n’est pas eux. Le peuple, ce sont ceux qui vont voter et décident.

Qu’ils votent donc pour l’amie d’Orban et de Poutine pour voir s’ils pourront manifester tous les samedis pendant des mois.

Les opposants en Hongrie et en Russie ont-ils autant de place dans l’espace public ?

En Hongrie l’opposition a eu droit à cinq minutes de temps d’expression sur la télé publique et en Russie mieux vaut ne pas manifester son opposition de quelque manière que ce soit si on veut éviter de passer quinze ans en prison.

Mais réfléchissent ils si loin ?

Le Pen et Poutine

Qui a dit : ?

« Je ne cache pas que dans une certaine mesure j’admire Vladimir Poutine. Il commet des erreurs, mais qui n’en commet pas ? La situation en Russie n’est pas facile, et on ne peut pas régler rapidement les problèmes issus de la chute de l’URSS »
Marine Le Pen octobre 2011


Il essaie même de régler les problèmes chez ses voisins !

Tant mal que mal.

Par contre:

Présidentielle : Marine Le Pen n’a « pas d’admiration particulière » pour Volodymyr Zelensky »

21/03/2022

Autres temps, autres…

En consultant le bulletin municipal de la ville de Vire, N° 10 soit de 1974 (à l’époque, Monsieur Stirn en était maire) on peut s’informer sur les diverses réalisations de la municipalité ainsi que des associations locales.

Ce bulletin nous présente également diverses communications publicitaires qui titillent notre nostalgie, avec des noms qui caressent nos oreilles. Une d’entre elles, page 37, m’a cependant réellement surpris. Je doute que de nos jours, une telle photographie puisse figurer dans une telle publication.

Prétendre habiller des enfants en montrant des corps nus était cependant étrange.

Les temps changent car à l’époque, personne n’y voyait un quelconque problème..

Maintenant…

Zemmour dans le Calvados

Le candidat d’extrême droite prétendant à la fonction présidentielle étant actuellement dans le Calvados, il est bon que rappeler que cet auto proclamé féru en histoire est régulièrement contredit par des historiens de métier.

Pour preuve, je vous invite à consulter sur le lien ci dessous une liste de points noirs de sa réflexion :

Zemmour contre l’histoire

https://www.gallimard.fr/zemmourcontrelhistoire.pdf

Quand une carte postale raconte une histoire

Les cartes postales sont un reflet du passé. Elles racontent la ville avant les bombardements, les attitudes, les habillements etc. Par exemple:

Mais quand on retourne la carte, on peut en apprendre parfois encore plus sur les comportements de l’époque:

Le destinataire d’abord: le directeur du Petit Journal. Ce journal de tendance modérée fut créé en 1863 et termina en 1944. Il fut au début du XXème siècle un des journaux au tirage le plus important.

Le texte maintenant. L’orthographe prête à sourire mais le fond du texte beaucoup moins.

Le monsieur qui a écrit cette carte à un journal important de l’époque réclame la peine de mort pour un dénommé Solleilland (il m’a fallu faire quelques recherches) Albert de son prénom.

Nous sommes le 31 janvier 1907à Paris.
Albert Soleilland, 26 ans, employé dans un magasin de meuble, était chargé d’emmener la fille d’un couple d’amis, la petite Marthe, 12 ans, voir un spectacle.

L’individu, à la place, emmène la petite fille chez lui, la viole, l’étrangle, la poignarde en plein cœur puis emballe son corps et l’enferme dans une consigne à la gare de l’est.

L’individu sera condamné à mort le 23 juillet 1907 puis gracié (par le président Armand Fallières, hostile à la peine de mort) donc condamné aux travaux forcés à perpétuité à l’Île Royale (Guyane).

Par contre, cette grâce provoquera une immense émotion populaire et le Petit Journal organisera un sondage auprès de son lectorat pour lequel il obtiendra 1.500.000 réponses avec 74 % de réponses favorables à la peine de mort dont celle ci, vraisemblablement provenant d’un Virois.

Maintenant, il écrirait un mail.

Albert Soleilland mourra en 1920 de la tuberculose en Guyane.+

Quand un ministre dans son périple bas-normand s’arrêtait à Vire:

Le 22 mai 2010, Frédéric Mitterand, ministre de la Culture et et de la Communication était en visite en Basse Normandie et a fait un passage éclair à Vire ‘de 12h30 à 15h00. Il en profitât pour inaugurer la médiathèque et visiter quelques lieux culturels. Cette étape dans la capitale du Bocage nous valut une réplique humoristique du ministre au journaliste Rémi Mauger.

Embrasement de la Porte Horloge

Le 11 décembre 2021, avait lieu à Vire une manifestation populaire organisée par le premier adjoint chargé de l’animation de la ville.
Or ce même adjoint se trouve être directeur de la radio et présentateur des informations.

Qui peut mieux que lui être dithyrambique sur le succès et la réussite de ce spectacle.

La féérie ne saurait être mise en doute mais sa modestie non plus. 😁😁😁😁
On est jamais si bien servi que par soi-même !

Son extrait des infos de Vire FM