Le Virois Masqué
Anniversaire du mouvement des gilets jaunes.

Le 17 novembre est le troisième anniversaire du début du mouvement des gilets jaunes.

Rappelez vous, ce mouvement populaire protestataire, surtout basé contre le prix de l’essence, auquel notre radio locale Vire FM nous invitait à participer, tel que nous pouvons le voir sur cette capture d’écran prise lors de ce week-end de novembre 2018.

Ce « Bloquons tout ! » ne laisse donc pas de place à l’incertitude et toute la matinée sera donc consacrée à ce mouvement se situant au rond point de la Papillionnière.

Le journaliste Christophe Lécuyer se situait sur les lieux au sein des manifestants et le directeur de la station Régis Picot tenait l’antenne dans le studio.

Cette mâtinée a donné lieu à des échanges croustillants comme par exemple, lorsque Christophe Lécuyer demande à un participant s’il est prêt à revenir le weekend suivant et que celui ci répond: « non, car j’ai un repas de famille dans l’Est, près de Strasbourg ».

Rappelons nous que cette manifestation concernait le prix de l’essence et que ce manifestant n’avait donc visiblement pas tout compris.

Autre épisode amusant lorsqu’un manifestant fait part au journaliste de son intention de parler à la municipalité.

Le directeur de la station s’est bien gardé d’intervenir. Souvenons nous que Régis Picot, alors à l’antenne, est non seulement ce directeur de station, mais aussi Maire Adjoint à la ville de Vire donc bien placé pour répondre. Et il s’en est bien gardé. Pourquoi ?

Matinée pleine d’intérêt donc.

Mais la vraie question est: est-ce qu’à l’instar des chaînes infos nationales, le station radio n’a pas encouragé un événement pour pouvoir alimenter une actualité ensuite ?

Normalement, le journalisme suit l’actualité mais ne participe pas à l’organisation de l’évènement.

Matière à réflexion, non ?

La génèse du Préau

Le Préau, Centre dramatique National n’a pas eu que des supporters pour son implantation à Vire. Le 1er avril 1994, après la victoire d’Olivier Stirn aux Cantonales viroises, son équipe s’interrogeait sur la pertinence de l’installation du centre théâtral à Vire telle qu’elle était envisagée.

Je ne suis pas sûr qu’actuellement le partage de la charge avec Flers et Condé sur Noireau soit encore à l’ordre du jour tel que nous le rapportait cet article de la Voix Le Bocage:

Les combats politiques amènent à des contours imprévisibles qu’internet a les défauts de rappeler.

Pour le festival de la chanson conviviale, par contre, c’est réussi. Au niveau du nombre du public en tout cas. Pour ce qui est de l’aspect artistique, c’est pour le moins beaucoup plus discutable (euphémisme pour ne pas dire raté).

Utilisons donc la loupe pour mieux voir: 😁

Exposition « Imaginations »

Depuis le 18 septembre jusqu’au Ier novembre, l’association « le Mois de la photographie » nous permettait de déambuler dans Vire au milieu de très grandes images de Denis Dubois, Alain Jarocinski, Martine Le Cornec et Georges Ozouf.

De la Médiathèque à la Porte Horloge, Notre Dame, jusqu’aux berges de la Vire et à la fermette du musée, nous pouvions admirer du végétal au minéral, de la solitude dans le monde moderne aux collages d »inspiration 19ème siècle.